Audioguide du roman The Frame-Up

11 – Le lieutenant-colonel Edmund Nugent

Thomas Gainsborough (Britannique, 1727-1788)
Le Lieutenant-colonel Edmund Nugent, 1764
huile sur toile
Don de La Fondation Beaverbrook

 

 

Cette peinture est plus grande que nature.

Et il est beau, hein? La première fois que j’ai rencontré Edmund, je pensais que j’allais m’évanouir. Son uniforme rouge a tellement de classe.

À part Mme Juliette, Edmund a probablement les manières les plus raffinées de toute la Galerie d’art Beaverbrook. Il est la grâce incarnée et il est très galant.

Edmund n’aimait pas que j’aille voir des films au début, mais comme sir Charles Cotterell, maintenant, il les adore!

Ce que j’aime de cette toile c’est que Gainsborough donne l’impression qu’Edmund s’est simplement arrêté pour poser un jour pendant sa marche. Mais je suis pas mal certaine que le portrait a été peint dans une maison. C’est un des plaisirs d’être artistes, ils se donnent une liberté artistique.

Troy, un des campeurs, nous a mis, moi et Edmund, dans une bande dessinée qu’il a faite pendant le camp d’été. Edmund la détestait parce que Troy l’avait fait porter un costume en Spandex. Le Spandex ne me dérangeait pas, mais je détestais ça quand Troy m’appelait Mona Baby!